Menu

Atos coordonne l’ambitieux projet européen NEASQC, visant à accélérer le développement de l’informatique quantique



Atos, leader international de la transformation digitale, annonce sa participation au projet européen NEASQC[1], dont l’ambition est de préparer l’entrée des entreprises européennes dans l’ère quantique. Pour cela, NEASQC va explorer une multitude de cas d’usage et algorithmes industriels et financiers compatibles avec les ordinateurs NISQ[2], qui seront les premiers systèmes quantiques à être disponibles dans un futur proche. Atos coordonnera le projet et travaillera aux côtés des 11 autres partenaires, utilisateurs industriels et experts académiques issus de 8 pays européens, afin de fédérer une communauté active autour des ordinateurs quantiques NISQ.


Communiqué de Atos
5 Octobre 2020 | 39 readers

Photo by Guillaume Périgois on Unsplash
Photo by Guillaume Périgois on Unsplash
Bien que les ordinateurs quantiques ne soient pas encore prêts, les organisations souhaitant profiter du pouvoir de l’informatique quantique peuvent d’ores et déjà commencer à expérimenter en utilisant des plateformes de programmation et de simulation dédiées, comme l’Atos Quantum Learning Machine (Atos QLM). Cependant, il reste difficile pour les utilisateurs non-experts d’imaginer et anticiper la valeur qu’apportera une telle démultiplication de la puissance de calcul, en raison du manque de bibliothèques d’applications.

Le projet NEASQC vise à apporter une solution en se concentrant sur 9 cas d’usage qui devraient grandement profiter de la mise sur le marché des premiers ordinateurs NISQ. Ces cas d’usage concernent des problématiques pratiques dont la résolution apportera des bénéfices directs aux entreprises et citoyens européens : la découverte de nouveaux médicaments, la prévention du cancer du sein, la capture de CO2, la gestion des énergies intelligentes ou encore le traitement du langage naturel. Le projet veillera ensuite au développement de bibliothèques d’applications Open Source requises pour ces cas d’usage, afin d’encourager les utilisateurs industriels à commencer la transition vers l’informatique quantique.

Atos aura pour mission de coordonner et gérer le déploiement du projet NEASQC, dirigeant le groupe d’utilisateurs composé des partenaires impliqués dans le développement de logiciels quantiques ainsi que d’utilisateurs extérieurs à l’environnement de programmation NEASQC. Atos sera également responsable des aspects de « Programmation de l’infrastructure logicielle & hardware », au sein de la partie du projet dédiée à l’« activation technologique ».

D’autre part, Atos fournira l’environnement de programmation, Atos myQLM, dont l’approche ouverte garantie une compatibilité totale avec les processeurs quantiques développés au sein du programme European Flagship on Quantum Technologies. Atos continuera de développer et intégrer les bibliothèques Open Source d’applications NISQ associées aux cas d’usage du projet NEASQC.

« Atos est une entreprise internationale ayant ses racines en Europe et nous sommes particulièrement fiers de soutenir le projet NEASQC avec nos technologies avancées et notre expertise en informatique quantique. L’informatique quantique a le potentiel de changer la donne dans des domaines comme la logistique, l’industrie, la finance ou l’énergie mais elle ne pourra exprimer son plein potentiel que si elle gagne la confiance des utilisateurs. Les prochaines années vont être passionnantes mais également critiques pour ceux qui entendent s’imposer dans le domaine et nous espérons que notre contribution aidera les organisations européennes à se positionner comme des leaders de l’expérimentation dans le domaine de l’informatique quantique, » explique Cyril Allouche, VP, Directeur du programme R&D Quantum, Atos et coordinateur du projet NEASQC.

Le projet durera 4 ans, pour un budget de 4,67 millions d’euros, financé dans le cadre du programme européen Horizon2020.


You can read too...




1 2 3 4 5 » ... 10

Nouveau commentaire :